Le blog des collectivités et des citoyens
Aménagement des lieux de vie collectifs
Gestion économique intelligente

Agorastore, la vente aux enchères au service des collectivités

9 septembre 2019
Acheter Innovant

Créé en 2005, Agorastore est aujourd’hui le n°1 français de la vente aux enchères de biens d’occasion des collectivités, organismes publics et grandes entreprises. Représentant plus de 200 millions d’euros de volume de ventes depuis sa création, Agorastore contribue à l’économie circulaire en donnant une seconde vie à l’ensemble des biens publics et professionnels.

D’un partenariat local au leader français

L’histoire démarre à travers un partenariat avec la ville de Lyon qui souhaitait alors revendre du matériel réformé, c’est à dire du matériel professionnel qui devait être renouvelé. C’est ainsi qu’Agorastore organisait la première vente aux enchères en ligne de biens publics, en France. Ce fut un beau succès : 1,500 inscrits et 100,000 € de recettes !

En 2011, deux anciens étudiants de l’HEC Paris, David Riahi et Olivier Nataf, reprennent l’entreprise pour développer l’activité au niveau national. Au départ uniquement centrée sur le petit équipement industriel, l’offre s’est considérablement enrichie avec le temps. Désormais, la plateforme de vente aux enchères en ligne propose à la fois des véhicules, du mobilier, divers équipements (multimédia, électroménager, agricole, sportif...) ou encore des biens immobiliers. Boostée par une croissance à deux chiffres, l’entreprise est aujourd’hui devenue leader du marché des biens d’occasion aux enchères.

A ce jour, Agorastore est animée par une double ambition :

  • Apporter une solution sur-mesure qui réponde aux besoins grandissants des collectivités et des entreprises pour la cession de leurs biens (mobilier et immobilier)
  • Démocratiser l’accès aux enchères au plus grand nombre

Le fonctionnement des enchères

Agorastore accompagne les collectivités tout au long du processus de vente (expertise des biens, stratégie des prix, photos, publicité sur les sites spécialisés, traitement administratif…) selon deux cas de figure :

  • La vente de biens mobiliers : disposant d’un espace administrateur, la collectivité peut mettre ses biens en ligne et gérer ses ventes en toute autonomie. Le schéma est somme tout classique : une fois le produit en ligne, les acheteurs intéressés s’inscrivent à la vente en ligne, enchérissent et acquièrent ou non le bien en question.
  • La vente de bien immobiliers : dans ce cas de figure, la collectivité dispose des mêmes fonctionnalités que pour les biens mobiliers. La différence est qu’Agorastore se charge de trouver des acheteurs potentiels (investisseurs, promoteurs, particuliers…) et qualifiés (solvabilité, projet…) via son réseau et des campagnes médias. In fine, les profils des enchérisseurs sont étudiés par la collectivité qui choisit l’acquéreur final selon ses propres critères (création d’emploi, redynamisation du territoire…).

De son côté, Agorastore se rémunère grâce à un taux de commission par vente, comme une agence immobilière. Cela signifie que l’inscription et la participation aux enchères sont entièrement gratuites.

Les bénéfices d’une telle plateforme

Les premiers avantages pour les collectivités sont la transparence et la valorisation que permet le système des enchères : la gestion des biens publics est claire, sécurisée et ouverte à tous, ce qui permet notamment de booster les ventes. Non seulement 90 % des biens sont systématiquement vendus sur la plateforme mais surtout à bon prix. Ce constat est d’autant plus vrai dans les zones tendues, où les prix dépassent souvent ceux du marché.

Aussi, ce service se veut simple et rapide : l’interface utilisateurs est conviviale et les équipes d’Agorastore jouent le rôle de conseillers, que ce soit pour de l’expertise immobilière, l’édition de documents administratifs… Les collectivités sont accompagnées de bout en bout avec une solution clé en main.

Enfin, la plateforme est adaptée à toute typologie d’actifs. Tout se vend : du tracteur à l’ancienne école ou gendarmerie, en passant par un PC portable !

Le retour d’expérience de la ville de Pantin

Philippe Bigourdan, responsable du pôle Achats et Marchés Publics de la ville de Pantin, raconte : « Nous avons fait appel à Agorastore pour la première fois en janvier 2018. Nous visions un double objectif : générer des recettes et donner une seconde vie à notre matériel remisé. En effet, en dehors du bénéfice financier, il nous paraissait important de ne pas mettre au rebus du matériel qui pouvait encore servir mais dont la Ville n'avait plus l'utilité. C’est une démarche positive en matière de développement durable. A ce jour, nous utilisons la plateforme de vente aux enchères de façon ponctuelle, en grande majorité pour céder des véhicules, des photocopieurs ou encore parfois du mobilier. Le site est simple et facile d’utilisation pour les collectivités. Le système des enchères permet d’en tirer de meilleur prix par rapport aux autres canaux traditionnels de vente, notamment grâce à la visibilité accrue».

Avec 1 600 vendeurs (collectivités, associations, centres hospitaliers…) à son actif, 500 000 visites du site par mois et 80 millions d’euros annuels de volume de ventes, Agorastore entend bien poursuivre cette belle performance. A l’ordre du jour pour l’année à venir : la refonte du site et le développement à l’international. Voilà qui devrait permettre à l’entreprise d’atteindre son ambition : devenir la solution d’économie circulaire de référence pour la revente de l’ensemble des actifs professionnels.

Vous allez aimer aussi
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}
Laissez un commentaire