Le blog des collectivités et des citoyens
Aménagement des lieux de vie collectifs
Gestion économique intelligente

Jean-Paul Carteret nous parle des communes rurales

22 juillet 2019
Aménager ses lieux de vie

Jean-Paul Carteret nous parle des communes rurales Jean-Paul Carteret est maire de la commune rurale de Lavoncourt depuis 1995, Président de l’Association des Maires Ruraux de Haute-Saône depuis 2008 et Vice-Président de l’AMRF (Association des Maires Ruraux de France) depuis 2014. Il nous parle aujourd’hui des communes rurales et de leurs enjeux à travers l’AMRF, le bien-vivre ensemble et l’exemple de sa commune…

Qu’est-ce que l’AMRF ?

Créée en 1971, l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) fédère près de 10 000 maires de communes rurales de moins de 3 500 habitants, partout en France. Les membres de l’AMRF portent la voix des communes ancrées sur les territoires ruraux pour défendre et promouvoir leurs enjeux spécifiques.

L’Association des Maires Ruraux de France porte dix engagements :

  1. Défendre la commune, cellule de base de la démocratie, et la liberté communale qui est son expression première
  2. Porter les positions des élus ruraux dans les instances locales et nationales en conservant [son] indépendance vis-à-vis des pouvoirs et partis politiques. Représenter et soutenir les élus ruraux dans leurs actions
  3. Agir pour le maintien d’un tissu de services publics et au public adapté aux besoins et se mobiliser pour les défendre
  4. Développer une image positive, moderne et dynamique de la ruralité
  5. Œuvrer pour un aménagement équilibré, juste et concerté du territoire
  6. Revendiquer l’égalité républicaine de tous les citoyens au travers d’une réelle et juste péréquation pour un développement rural aux côtés des villes
  7. Agir pour un dynamisme économie et social durable en luttant contre la désertification rurale
  8. Affirmer et faire reconnaître la spécificité des territoires ruraux
  9. S’opposer au cumul des mandats électifs et des fonctions, entrave majeure à la démocratie
  10. Développer liens et coopérations avec les structures et organismes nationaux qui partagent notre vision de la démocratie et des territoires. Encourager, promouvoir et soutenir toute initiative allant dans ce sens.

Jean-Paul Carteret résume : « La mission principale de l’AMRF est de défendre la commune, qui est au cœur d’un véritable enjeu d’aménagement du territoire français. Nous entendons ce terme-là au sens large car cela comprend aussi bien les communautés de communes, les métropoles… Depuis la création de l’association, nous faisons face à un double enjeu : soutenir le rôle du maire et renforcer la précieuse proximité que ce dernier entretient avec ses habitants. Nous sommes tout simplement « Des Maires au service des Maires » !

Que représentent les communes rurales aujourd’hui ?

L’Association des Maires Ruraux de France vise notamment à promouvoir une nouvelle image de la ruralité, loin de la fameuse diagonale du vide. A ce titre, l’association rappelle que les communes rurales sont aussi :

  • Majoritaires : le territoire français compte 32 212 communes rurales, ce qui représente 91,4 %.
  • Peuplées : ce sont 21,4 millions d’habitants qui résident dans une commune rurale, soit un français sur trois.
  • Dynamiques : parmi les communes rurales, plus de 80 % d’entre elles sont en croissance démographique.
  • Actives : les personnes s’installant en milieu rural sont à 85 % des actifs.

Comment favoriser le bien-vivre ensemble dans les communes rurales ?

La notion de bien-vivre ensemble est un enjeu essentiel pour toute commune, rurale ou urbaine. Jean-Paul Carteret nous partage sa vision : « Aux fondements du bien-vivre ensemble se trouve le lien social. A mon sens, trois leviers majeurs contribuent à créer du lien social dans les communes rurales :

  • Les associations locales : ces organismes créent des moments de rencontre indispensables. Cela peut prendre la forme d’un comité des fêtes, de la fête des voisins, des associations sportives, culturelles, de loisirs
  • Les services de proximité : il faut des services, des commerçants et des artisans de proximité pour contribuer à la mixité sociale. Du cabinet de kinésithérapie au restaurant, en passant par le foyer pour les personnes âgées à la ludothèque pour les plus petits ! En ce sens, il est primordial que les organismes publics et privés fassent travailler les artisans locaux pour contribuer à défendre nos territoires et nos communes rurales.
  • L’aménagement des espaces de vie : dans une commune, les lieux de rencontre et le mobilier associé, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs, sont essentiels au lien social. Je pense par exemple aux cabanes à livres que nous avons mis en place dans le département de la Haute-Saône. Il suffit d’ajouter à proximité une aire de jeux pour enfants et quelques bancs dans un jardin public bien entretenu… Voilà un beau cadre de vie ! »

L’exemple de Lavoncourt, une commune de services

Lavoncourt est une commune rurale de 350 habitants, située dans le département de la Haute-Saône. Son maire nous en dresse le portrait : « Lavoncourt est en croissance démographique car c’est une commune de services. Ma priorité quotidienne est le bien-être des habitants, qui se traduit à travers deux ambitions :

  • La transition numérique  : de nombreuses actions ont été entreprises en faveur du numérique : Borne visio-services connectée à la CAF, à la MSA, à la CPAM, à Pôle Emploi, à la DGFIP, au CIDFF, au CDAD…Site internet, digitalisation des pièces administratives et comptables, numérisation de la gestion du cimetière et QRcode sur les tombes de soldats, développement de l’école numérique avec des tableaux interactifs et des cours d’informatique depuis plus d’un quart de siècle, mise en place de l’application mobile « Panneau Pocket » mais aussi d’un Panneau à Messages Variables pour informer les habitants de l’actualité de la commune… Lavoncourt fait figure d’exemple en le matière, ce qui lui a d’ailleurs valu d’être labellisée ‘Smart Village’ et ‘village internet @@@@’.
  • La transition énergétique : la gestion intelligente des énergies est au cœur de nos préoccupations avec par exemple la mise en place d’un système de géothermie pour tous nos bâtiments publics. Lavoncourt est également labellisée ‘Villes et villages fleuris’, avec deux fleurs à son actif. Cela traduit notre volonté à développer une commune à la fois conviviale, attractive et engagée dans le développement durable. »

Au cœur de l’enjeu de l’aménagement des territoires, les communes rurales adressent des thématiques chères à la qualité de vie des citoyens comme l’aménagement des lieux de vie, la transition numérique et bien d’autres encore.

Vous allez aimer aussi
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}
Laissez un commentaire