Le blog des collectivités et des citoyens
Aménagement des lieux de vie collectifs
Mieux vivre ensemble

La Cité Fertile, tiers-lieu éphémère qui veut convaincre

25 novembre 2019
Collaborer

Inaugurée en août 2018, La Cité Fertile est un tiers-lieu au service de la transition écologique et sociale. Lieu de vie éphémère, il opère la transition entre une ancienne gare de marchandises de la SNCF et un écoquartier en devenir. Stéphane Vatinel, directeur de Sinny & Ooko, est à l’origine de ce lieu favorisant expérimentations, célébrations et rencontres…

Pourquoi avez-vous créé La Cité Fertile ?

Dans le cadre de son programme Urbanisme et Territoire, la SNCF Immobilier avait lancé un appel à projets pour aménager de façon temporaire leur ancienne gare désaffectée. Notre agence (Sinny & Ooko) est déjà à l’origine d’un grand nombre de tiers-lieux culturels comme la REcyclerie, le Pavillon des Canaux, etc.

Nous y avons alors répondu en proposant de créer un tiers-lieu tourné vers la transition écologique et sociale qui servirait d’exemple pour d’autres projets de ce type. En d’autres termes, nous souhaitons démontrer qu’il est possible de développer un modèle économique, en accord avec nos valeurs, qui contribue à l’attractivité de quartiers ou de territoires qui en ont réellement besoin. La Cité Fertile se trouve d’ailleurs en plein cœur du quartier prioritaire « Quatre chemins » dans la ville de Pantin, en Seine-Saint-Denis. Dès le départ, notre ambition était d’y réunir tous les secteurs, du primaire au tertiaire, et de fournir à ce quartier un lieu d’activité économique et culturelle répondant aux enjeux sociaux et environnementaux de notre temps.

Aussi, parce que La Cité Fertile s’inscrit dans une démarche d’urbanisme transitoire, cela signifie qu’elle a une durée de vie limitée à quatre ans, pour ensuite laisser place au futur écoquartier de Pantin, dès 2023. A échéance, certaines activités seront déplacées et d’autres, qui auront séduits, seront peut être conservées en l’état pour contribuer au développement du quartier.

Vous l’avez compris, tout l’enjeu de ce tiers-lieu est de convaincre de la pertinence et de la viabilité de ce type d’initiatives pour encourager et accompagner de nouveaux projets en ce sens !

Quels acteurs ont contribué au projet ?

De nombreux partenaires nous accompagnent depuis le début du projet. Je pense notamment à la Paname Brewing Company qui brasse la bière sur place, My Little Paris qui mène une réflexion sur l’urbanisme… Il y a aussi la SNCF Immobilier qui, en plus d’initier le concours Urbanisme et Territoire dont nous sommes sortis lauréats, a réalisé d’importants travaux pour que nous puissions exploiter les lieux. Enfin, la BNP Paribas, 1er employeur privé de la Seine-Saint-Denis (93) nous accompagne sur le plan financier.

Sans l’ensemble de ces acteurs, sensibles aux thématiques de l’économie sociale et solidaire, La Cité Fertile n’aurait pu voir le jour !

Comment avez-vous aménagé ce nouveau tiers-lieu ?

Nous avons fait appel à des professionnels pour aménager l’ensemble des espaces : des architectes, une décoratrice et le même paysagiste qui avait précédemment travaillé sur la REcyclerie. Pour le mobilier, le maître mot était de ne rien acheter de neuf bien sûr !

Installée sur un hectare, La Cité Fertile se compose de différents espaces : expositions et conférences, production artisanale, restauration, incubateur d’entreprises, organisme de formation (Campus des Tiers-Lieux)…

Tous visent à répondre aux trois objectifs de La Cité Fertile :

  • Sensibiliser les citoyens au travers d’une programmation et d’actions en lien avec les valeurs du lieu
  • Créer des entreprises à fort impact social et environnemental
  • Produire et consommer localement en innovant

Quel public peut-on retrouver à La Cité Fertile ?

Avant toute chose, il faut rappeler que le lieu est en accès libre et gratuit. Nous sommes dans une démarche d’inclusion totale : Pantinois, Séquano-Dionysiens, Franciliens, Français, voire même Européens... tous sont les bienvenus !

Notre volonté est de nous ancrer dans le territoire, à la fois en nous adressant aux habitants de Pantin mais aussi en attirant d’autres populations pour favoriser la mixité.

Finalement, le public présent dépend des jours ou de la programmation : la semaine, vous verrez des personnes qui travaillent à proximité ou des entreprises qui viennent organiser leurs événements tandis que les week-ends, vous rencontrerez des Pantinois s’il y a des événements locaux ou bien des personnes venant de toute la France pour des conférences de plus grande envergure.

Quel bilan tirez-vous aujourd’hui ?

Nous sommes fiers des résultats. A titre d’exemple, nous comptons en six mois d’ouverture :

  • 50 emplois créés
  • 173 événements organisés (festivals, marchés de créateurs, forums, salons…)
  • 90 000 visiteurs qui ont pu être sensibilisés aux enjeux de demain
  • 65 entreprises accueillies pour leurs événements porteurs de sens
  • 196 porteurs de projets soutenus
  • 15 visites d’étudiants

Nous avons également reçu la visite d’invités de marque : François Hollande, Président de la Fondation « la France s’engage » et ancien Président de la République française, Franck Riester, Ministre de la Culture, Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, Françoise Bernon, Directrice du think tank « Le Labo de l’ESS »…

Quelles sont les évolutions à venir ?

Dans les prochains mois, deux nouveaux espaces verront le jour à La Cité Fertile : la Serre pour expérimenter l’agriculture urbaine et les Ecuries qui sont des ateliers d’artisans pour favoriser les circuits courts et la production locale.

Aussi, nous allons lancer un appel à projet national pour accueillir des événements B2B et/ou B2C (salons, forums…) répondant aux engagements des 17 objectifs de développement durable énoncés par l’UNESCO. Trois jours consécutifs par mois, nous mettrons gratuitement nos locaux à disposition d’organisateurs soigneusement sélectionnés. Cette initiative nous tient particulièrement à cœur car cela permettra de mettre en lumière de beaux projets à fort impact social et environnemental.

Enfin, Sinny & Ooko a d’ores et déjà de nouvelles idées en cours de réflexion ! Nous pensons notamment ouvrir un tiers-lieu en pleine ruralité ainsi qu’une nouvelle REcyclerie (tiers-lieu dédié à l’éco-responsabilité) dans quelques villes de province.

Crédits photos : La Cité Fertile

Vous allez aimer aussi
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}
Laissez un commentaire