Le blog des collectivités et des citoyens
Aménagement des lieux de vie collectifs
Mieux vivre ensemble

La médiathèque nouvelle génération Entre Dore et Allier

15 juin 2019
Se cultiver, s'informer

Une médiathèque est un véritable lieu de vie, doté d’une double fonction culturelle et sociale, pour les citoyens. La Communauté de communes Entre Dore et Allier s’est orientée vers cet équipement pour compléter son paysage culturel et favoriser le bien vivre entre habitants. Jean-Christophe Lacas, Directeur de la médiathèque Entre Dore et Allier, raconte ce beau projet…

Comment est né ce projet de médiathèque ?

L’idée d’un tel projet a été initiée par les élus de la Communauté de communes Entre Dore et Allier*. Il existait un réel besoin sur ce territoire dont le paysage culturel était jusqu’alors peu développé : absence de cinéma ou de saison culturelle, une petite salle de spectacle à Joze, des points de lectures dans 11 communes sur 14…

Les élus se sont alors interrogés sur le type d’équipement culturel adéquat et ont convié les collectivités (la Région Auvergne, le Conseil Général du Puy-de-Dôme et l’Etat – représenté par la Direction régionale des affaires culturelles) à prendre part au projet. Au-delà de l’aspect financier, la Communauté de communes a surtout fait appel aux collectivités pour bénéficier de leurs compétences. En effet, ces techniciens dotés d’une vision aiguisée et d’une riche expérience en matière d’aménagement du territoire savent comment penser un bâtiment au regard des différentes données (démographie, développement urbain...) pour favoriser le bien-être et le bien vivre ensemble sur un territoire.

Cette démarche a porté ses fruits : un comité de pilotage est créé et deux décisions majeures sont prises. La première est d’embaucher un chef de projet (moi-même) pour suivre la réalisation et la deuxième est de solliciter les habitants pour comprendre leurs réels besoins en termes d’équipement culturel et de lieu de vie.

Quelle approche avez-vous adopté pour imaginer la médiathèque ?

Nous souhaitions avant tout donner la parole aux habitants car notre volonté était d’inscrire cet équipement culturel dans leur quotidien, en répondant au mieux à leurs besoins. Pour cela, nous avons fait appel à la 27e région, laboratoire d’innovation et de transformation publique.

Pendant six mois, une équipe pluridisciplinaire, composée de deux sociologues et deux designers, imagine notre médiathèque nouvelle génération. L’équipe s’installe dans la ville de Lezoux pour s’immerger totalement sur le terrain et interroger les habitants. Je me souviens qu’ils ont même sorti des sièges et des tables sur le trottoir pour interpeller les personnes de façon conviviale et bienveillante !

Ensuite, ont suivi tests et prototypages, et la 27e région a proposé un plan des usages de la future médiathèque, offrant ainsi une approche nouvelle de ce type d’équipement tout en structurant et enrichissant le futur projet d’établissement.

Elaboration et rédaction du projet culturel, éducatif, social et scientifique effectuées, nous avons continué à travailler avec la population pendant les quatre années de construction du bâtiment. Nous avons mis en place des chantiers « En attendant la Médiathèque … » (clubs de lecture, projets participatifs…) pour que les habitants commencent d’ores et déjà à s’approprier le lieu.

Très rapidement, la médiathèque est devenue « la médiathèque dont vous êtes le héros ! » car elle s’appuie sur les ressources locales, en matière de documents mais aussi de savoir-faire, de pratiques, de connaissances… Par exemple, les usagers organisent leurs propres ateliers sur la sophrologie, la réalisation de vitrail, etc. Aujourd’hui, parce que nous capitalisons sur les ressources du territoire, dont ses habitants, l’impact culturel est démultipliée !

Comment a été pensé l’aménagement des espaces ?

Suite au lancement d’un concours avec jury, nous avons sélectionné le cabinet d’architecte Serero qui avait saisi notre volonté de créer un espace ouvert et modulable, au service des usages et des habitants. L’agence a pensé le bâtiment de façon très aérée, avec du verre et des puits de lumière, pour mettre l’accent sur la transparence et l’ouverture.

La modularité était également un pré-requis de notre note d’intention. Nous souhaitions disposer d’un espace qui puisse évoluer dans le temps. Parce que les usages évoluent très rapidement et que la construction de tels bâtiments prend du temps et reste onéreuse, il est primordial de miser sur des espaces adaptables.

En matière d’aménagement, la médiathèque est organisée en quatre grandes parties :

  • Le hall : étendu sur 150 m2, cet espace est stratégique car c’est ce qui donne envie aux visiteurs d’entrer dans le bâtiment. Il y a essentiellement des assises, quelques tables hautes et de travail, un point d’eau, une table de présentation et un grand tableau blanc qui annonce le programme et accueille les petites annonces des habitants. Le mobilier a été sélectionné avec soin : la qualité d’un accueil dépend autant de l’attitude des agents que de l’environnement créé, grâce à un mobilier esthétique et convivial. La volonté d’associer dimension sociale à dimension culturelle se traduit par la présence de deux bureaux, dédiés aux assistantes sociales et aux consultations PMI (Protection maternelle et infantile) et aux permanences de la Mission Locale. Il est important de préciser que ces pièces fonctionnent indépendamment de la médiathèque. Les acteurs sociaux peuvent donc y accéder même quand la médiathèque est fermée.
  • Le plateau médiathèque : cet espace de 800 m2 est quasi intégralement ouvert. L’ensemble du mobilier, parce qu’il a pour vocation de délimiter les espaces, est sur roulette et ne dépasse pas 1m60. De plus, un soin particulier a été apporté à l’esthétique et au confort pour créer une ambiance conviviale, voire « cocooning » et favoriser le mélange des publics. Le cabinet d’architecte a prévu quatre « alcôves » qui peuvent être fermées selon les besoins. Aujourd’hui, deux salles (qui peuvent être regroupées) sont à la disposition des utilisateurs pour le « travail au calme » et deux autres salles sont dédiées à des activités : jeux vidéo pour l’une, fablab pour l’autre. Deux autres zones au sein du plateau médiathèque ont fait l’objet d’une attention particulière : un espace petite enfance qui peut être fermé par un rideau et qui comporte du mobilier confortable peut se transformer en une mini salle de spectacle pour les animations ; ainsi qu’un espace participatif avec des assises et du rayonnage prêt à recevoir les dons et prêts des habitants (livres, documents…).
  • L’auditorium pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes
  • Les bureaux de l’équipe

Quel bilan tirez-vous deux ans après l’inauguration ?

Aujourd’hui, la médiathèque est devenue un vrai lieu de vie, de culture, d’éducation et de partage, qui favorise le bien vivre ensemble. En gardant en tête que la médiathèque est installée dans la ville de Lezoux, qui compte 6 000 habitants et 19 000 pour l’ensemble de la Communauté de Communes, nous enregistrons :

  • 7 500 inscrits (versus 660 à l’ouverture)
  • 15 000 prêts par mois
  • 2 500 passages par semaine

Nous sommes encore dans une phase de structuration, due à la fréquentation croissante. Cependant, d’ici quelques mois, nous allons proposer deux ateliers intitulés « et la médiathèque de demain ? ». L’objectif : faire un bilan et identifier les axes d’amélioration en donnant, à nouveau, la parole à nos usagers.

Aujourd’hui, nous pouvons dire que les habitants de la Communauté de communes Entre Dore et Allier sont heureux et fiers de leur médiathèque nouvelle génération. Ce lieu de vie a été pensé avec et pour ses usagers car ce sont eux qui l’habitent et le font vivre désormais !

*Bort l’étang, Bulhon, Crevant-Laveine, Culhat, Joze, Lempty, Lezoux, Moissat, Orléat, Peschadoires, Ravel, Saint-Jean-d’Heurs, Seychalles et Vinzelles.

Crédits photos : Denis Grudet - Médiathèque Entre Dore et Allier

Vous allez aimer aussi
Commentaires ({{totalComments}})
  • {{comment.author.firstName}} {{comment.author.lastName}}, {{comment.createdAt}}
    {{answer.author.firstName}} {{answer.author.lastName}}, {{answer.createdAt}}
Laissez un commentaire